Home
News
RPG's
Images
Wallpapers
Skins
Divers
Musiques/OST
Dossiers


Forum
Chat
Projets
Liens

L'équipe
Avertissement
 

Hit-Parade
Phantasy Star III


Generations of Doom

La série des Phantasy Star fut à la Mégadrive de qu'était la série des Final Fantasy sur SNES, une série culte. C'est ce troisième opus de la série qui fut le grand moment du RPG sur cette console, des graphismes bien meilleurs que ceux du deuxième et le quatrième est arrivé top tard au US pour que l'on puisse réellement l'apprécier.

Le sous titre mérite une explication, le 's' de generations est le résultat d'une grande innovation dans le domaine du scénario pour l'époque, le jeu se déroule sur plusieurs générations, trois pour être plus précis. A chaque fin de chaque génération, il est possible de se marier avec 2 personnes différentes. ce qui fait exactement 4 aventures différentes, mais qui se recoupent sur les points de scénario importants. il était donc fréquent de recommencer le jeu pour voir un autre scénario.

L'aventure commence par un prologue, il y a longtemps une guerre a eu lieu entre deux peuples, les layans et les orakians menés par leurs chef Laya et Orakio. La guerre détruisit tous les combattants, des monstres pour les layans et des cyborgs pour les orakians. les corps de Laya et d'Orakio ne furent jamais retrouvés, les mondes des deux peuples furent séparés et scellés.

1000 ans plus tard, une femme s'échoua sur les rivages près de la ville de Landen, le prince héritier, Rhys, la retrouva et s'occupa d'elle. ils tombèrent amoureux et décidèrent de se marier. mais le jour du mariage un dragon layan apparu et enleva la mariée, Maia. Rhys voulu lever une armée pour la retrouver mais son père le lui interdit pour ne pas relancer une guerre contre les Layans. enfermé dans une prison, Rhys devra s'enfuir pour découvrir ce qui est arrivé à sa promise.

bien entendu vous vous doutez que la trame ne s'arrête pas là et que l'apparition des monstres dans la nature est l'un des mystères qui se verra résolu 2 générations plus tard ... avec bien entendu Lassic ou Dark Force comme grand méchant final. Le scénario est donc riche d'évènement qui viennent plonger le joueur dans l'univers de PS3.

Bien sur, le scénario n'est pas le seul moyen utilisé pour nous attirer vers ce jeu, les graphismes sont d'une finesse étonnante, ce qui se remarque car les contours ne sont jamais repassés au noir ce qui enlève l'aspect cartoon des personnages, et les design des monstres est pour une fois d'une grande originalité dans un RPG. je ne sais pas où les designer ont étés chercher leurs idées mais ... bravo !

Pendant les combats, les membres de l'équipe sont vus de dos et les monstres sont en face; il existe plusieurs modes d'attaque dont l'un qui est tres utile, le mode combat automatique qui laisse la console choisir elle même les attaques (les plus simples).
Le système de magie fait appel à une gestion des ressources que l'on veut attribuer à ses magies... de quatre types il faut aller dans une magasin spécial pour attribuer ses point dans chaque type.

La musique est aussi d'assez bonne facture et celle de l'écran de présentation est mythique pour tous ceux qui y ont joué a l'époque. toutefois la Mégadrive n'est pas très douée pour jouer des sons et certaines musiques deviennent lassantes par leur aspect métallique ou par le passage trop brutal de l'une à l'autre pendant les phases de combat.

De même, les animations des monstres sont très voire trop simplistes, à peine deux images par monstre cela fait assez peu même s’ils sont nombreux. Mais ces défaut n'entachent en rien ce véritable chef d’oeuvre du jeu vidéo... non seulement ce jeu est un classique mais en plus il reste innovant sur certains points même à notre époque.

Par Davel
Autres ressources

Test
 

News
 

Partenaires
Last Fantasy
Votez au Top Square du Inn
Final Fantasy Xperiance
 


Ce site a été réalisé par Art'Teaser